Stage wingfoil - comment bien débuter

Stage wingfoil – comment bien débuter

Un mélange de foil, de windsurf, de kitesurf et de voile…le wingfoil est né ! Certes, son invention est un peu plus complexe que cela, mais ce nouveau sport de glisse est bel et bien présent sur nos spots depuis l’année 2019, et de nombreux adeptes se sont pris pour passion de voler au-dessus de l’eau à l’aide d’une petite aile en toile de spi manoeuvrée directement par les mains…et la multitude de riders ne fait que s’accroître tant le plaisir est intense !

Commencer le wingfoil sans stage, est-ce possible ?

Encore méconnu il y a quelques années, le wingfoil est proposé aujourd’hui dans de nombreuses écoles de voile, notamment là où l’on enseigne déjà la planche à voile et/ou le kite. D’ailleurs, wingfoil peut rimer avec windfoil et kitefoil, toutefois sans mât ou sans lignes… simplement une aile dans les mains. Les sensations de légèreté et de voler sont à peu près semblables, avec toutefois une sensation plus expressive de flotter dans les airs à quelques dizaines de centimètres au-dessus de l’eau mais à vitesse moindre, donc plus rassurante.

Apprendre le wingfoil seul est un choix à part entière, mais il n’est pas sans risques si l’on ne sait pas bien évaluer les éléments météorologiques et marins, et n’avoir aucune notion de vent ni de voile, de kite et de windsurf. Les moniteurs de wing ont désormais de l’expérience, ils sauront vous faire évoluer petit à petit avec des méthodes bien particulières liées au sport en question.

Il est possible d’apprendre le wingfoil sans cours en effet, mais il vous faudra davantage de patience. Quant au choix du matériel, il peut s’avérer compliqué dans vos débuts. Faire un stage de wingfoil dans un centre de glisse est la meilleure des façons pour se rendre compte si l’on accroche, puis de voir sa propre évolution pour ensuite investir dans du matériel qui correspond à votre niveau actuel, matériel qui représente tout de même un certain budget.

A guy is falling into the water doing surf during the course
A young man has fun surfing a wave sitting on his surfboard at the on Club Lassarga spot.
Woman student is learning how to stand up on the surf board

Déroulé d’un stage de wingfoil ?

Un cours de wingfoil se déroule toujours en plusieurs sessions, parfois deux ou trois, et parfois beaucoup plus, cela dépendra de votre faculté d’adaptation et de votre passé de kitesurfer et/ou de windsurfer, ou encore même de foilers – kite ou windsurf -. Pour les néophytes aux sports de voile et de glisse, certaines écoles vous apprendront le wing sur une planche de stand up paddle ou flotteur de planche à voile volumineux  pour bien comprendre le vent et se diriger presque naturellement, le vent étant votre moteur naturel. Cela peut également se faire sur la plage. Et d’autres écoles commenceront votre apprentissage en vous tractant par leur bateau moteur afin de faire connaissance avec le foil directement, ceci avant le pilotage de l’aile. Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises méthodes, l’essentiel étant d’arriver au même résultat, c’est-à-dire de planer avec une planche de wing sous les pieds, sans risque et sans se faire peur, le plus à l’aise possible.

Quel tarif pour un stage de wingfoil?

Le wingfoil est un sport encore nouveau aujourd’hui. Les centres de voile et les surfshops sont certes réapprovisionnés chaque année mais les livraisons sont souvent très longues, et le marché de l’occasion ne se développe que très doucement. Le prix du matériel de wingfoil en fait les frais, et ainsi les cours de wing aussi. Dans les centres ION CLUB, Comptez en moyenne 130 à 200€ pour un cours de 2h – débutant  ou niveau avancé – selon s’il est collectif ou privatif. Pour découvrir le wing, 2h suffiront sûrement, mais il est vous proposé dans de nombreuses écoles des forfaits de 4, 6, 8, 10h, etc…avec un tarif dégressif autour de 600 € par exemple pour 10h de cours collectifs (3 à 4 personnes maximum). Le prix sera différent d’une école de voile à une autre, selon si le bateau moteur est utilisé ou non pour le tractage.

Avec quel matériel débuter le wingfoil ?

Débuter le wingfoil avec votre propre matériel est enfin la bonne prise de décision pour votre aventure dans ce fabuleux  sport de glisse qui vous donnera des ailes ! Si vous ne planez pas encore ou à peine, optez pour une planche d’un volume équivalent à environ 40 litres de plus que votre propre poids. Par exemple, une personne pesant 70 kilos se verra attribuer un flotteur entre 105 et 115 litres. L’évolution se fait rapidement si vous pratiquez souvent en quelques mois, et vous passerez ensuite à plus petit. Quant à l’aile, la taille parfaite se situe autour de 4 à 5 m² selon votre profil physique ; celle-ci vous fera voler de 15 à 25 nœuds. N’oubliez pas les leashes pour ne pas perdre votre matériel, l’un à votre poignet pour l’aile et l’autre à votre cheville ou votre taille pour la planche. Et bien entendu, choisir un foil qui vous aide à décoller le plus tôt possible est crucial. 1700-1800 cm² est la surface de votre front wing (aile avant du foil) avec un mât de foil de 70-80cm.

Group of kids looking happiest after their lesson of surfing
A child surfing his first waves in one of his course with a proud look on his face.
A surf instructor from the Ion Club Mauritius team elegantly surfing a wave and holding a go pro camera in her mouth during one of her courses of surf
A man surfing with advance level one big wave

Quels sont les différents niveaux en wingfoil ?

Plusieurs phases évolutives dans le wingfoil se succèdent : apprendre à manœuvrer et gérer son aile pour avancer puis décoller son flotteur (le take off), maintenir son assiette pour se stabiliser sur sa planche et avancer le plus longtemps possible, tourner pour changer de bord, lâcher son aile d’une main pour pratiquer le free fly, et enfin sauter lorsque vous serez au point ! Tant d’étapes qui feront de vous un grand wingfoiler.

Grâce aujourd’hui aux réseaux sociaux et aux vidéos publiées sur internet, de nombreux tutos wingfoil sont visibles et vous aideront à évoluer dans votre nouvelle passion.

Où commencer le wingfoil ?

Commencer le wingfoil peut se faire en étang,  en lac, sur la mer ou l’océan. Tant de terrains de jeux possibles ! Mais choisissez toujours un plan d’eau plat ou presque et un vent de travers (side-shore) proche des 20 noeuds, ce sera beaucoup plus facile pour le take off et garder son planning, border et manœuvrer son aile…et ne pas trop dériver si vous ne maîtrisez pas bien encore la remontée au vent.

Encore une fois, pensez à prendre un cours de wingfoil dans un centre de voile, surtout si vous ne venez pas du milieu du windsurf ou du kitesurf.

La pratique du wingfoil est-elle difficile ?

L’apprentissage du wingfoil peut être rapide mais parfois long, cela va dépendre de ses acquis de voile, de kite, de planche à voile ou de foil. Il est évident qu’un rider expérimenté dans l’un de ces domaines progressera plus rapidement qu’un novice. A cela, ajoutez les conditions  climatiques pas forcément toujours favorables, et on ne se sait toujours pas voler au bout de trois ou quatre sessions. Mais avec un bon choix de matériel, des bons conseils et de la persévérance, on s’aperçoit que le wingfoil n’est pas un sport trop difficile. Certes, les sensations de glisse (et de vol) se font un peu plus tard qu’en kite ou en windsurf ; par contre une fois en plein vol et à toute allure, le bonheur ne fera que s’accroître tellement c’est jouissif ! Et l’évolution peut alors devenir fulgurante.

En comparaison du Kitesurf et du wingfoil, ce sont deux sports de glisse à la fois proches et différents. Il est vrai que les ailes qui nous servent de moteur se ressemblent et que l’on baigne dans le milieu marin, mais ôter les lignes et la barre, flotter dans les airs, et la liberté est pour vous. Et le kitefoil est certainement plus dangereux que le wingfoil, ce dernier se rapprochant peut-être un peu plus du windsurf, avec le mât dressant la voile en moins, et certes le foil en plus. Bien que le windfoil permet quant à lui de voler aussi mais plus physique. Le  wingfoil s’apprend un peu plus lentement que le kite et le windsurf pour les néo-pratiquants de notre cher milieu de la voile pour avoir une vraie première sensation de glisse, mais se faire plaisir sans se faire peur est belle et bien réelle en wing, autour de dix sessions vous saurez voler et tirer vos premiers longs bords.

 

Apprenez le wingfoil, perfectionnez-vous, dépassez-vous, c’est le sport de glisse qui vous permettra de naviguer quasiment n’importe où sans prendre trop d’espace dans votre véhicule ou votre appartement, et surtout sans se prendre la tête pour gréer votre matériel. A vos wings, à vos foils, go !

surfer jumping on the top of the wave
Kitesurf en Égypte : Les spots incontournables

Kitesurf en Égypte : Les spots incontournables

Kitesurf en Egypte, les meilleurs spots L’Egypte et la mer Rouge sont un réel paradis pour les kitesurfers, du débutant au freestyler, avec un vent souvent régulier et chaud une grande partie de l’année. Le bord de mer égyptien, du nord au sud, dispose de somptueux...

Débuter en planche à voile : astuces pour les débutants

Débuter en planche à voile : astuces pour les débutants

Quelle est la différence entre planche à voile et windsurf ? La planche à voile, qui a fait son apparition sur le marché nautique et sportif dans les années 70, est également appelé windsurf en langage international, c’est exactement le même sport ! Autrement, bien...

Apprendre le wingfoil : astuces pour débuter

Apprendre le wingfoil : astuces pour débuter

 DÉBUTER LE WINGFOIL, NOS CONSEILS POUR SE LANCERLe wingfoil (ou wingsurf) est apparu sur les plages en 2019 et cette activité ingénieuse est tout simplement issue d’une combinaison entre le windsurf, un peu de kitesurf et du foil bien entendu (windfoil et kitefoil) !...

THE LATEST OFFERS AND NEWS